Editions Allia

Giacomo Leopardi

D’une précocité inouïe, Leopardi (1798-1837) apprend seul une demi-douzaine de langues, dont le grec et l’hébreu, et s’intéresse à tous les champs du savoir. Adolescent, il livre ses premiers travaux philologiques, une tragédie et une histoire de l’astronomie, avant d’écrire des poèmes qui, réunis et publiés en 1831 seulement sous le nom de Canti, établiront sa gloire. À l’âge de dix-neuf ans, il entame l’écriture du Zibaldone (Allia, 2003), qui ne sera publié dans son intégralité qu’en 1898. Jusqu’alors cloîtré, il vit soudain en nomade – Milan, Bologne, Florence, Pise, Rome, Naples. Il meurt à Naples en 1837, après une indigestion de glace au citron.

17 livres