Editions Allia

Le Monopole de la vertu
Nous devons nous défaire des définitions que tente de nous imposer la classe managériale.

avril 2022 - prix: 12 €
format : 115 x 185 mm
128 pages
ISBN: 979-10-304-1414-1. Existe aussi aux formats ePub et PDF


Extrait du "Monopole de la vertu"

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Le Monopole de la vertu

Catherine Liu

“Vous qui lisez ce livre, vous êtes sans doute comme moi un ou une membre ambivalent(e) de la classe managériale. Je suis une personne appartenant tout au plus à la deuxième génération de cette classe, mais ce que j’en perçois me déplaît, et je suis déterminée à lutter pour redonner une dimension commune à toutes les choses que la classe managériale cherche à monopoliser : la vertu, le courage, la détermination, l’érudition, les connaissances spécialisées, le prestige et le plaisir, ainsi que le capital culturel et le capital réel. Tracer les contours changeants de la classe à laquelle on appartient suppose d’entamer un difficile processus politique d’autocritique.”
Les jeunes cadres ambitieux ne sont plus ce qu’ils étaient ! Des hippies d’hier (leurs ennemis d’antan), les nouveaux yuppies ont hérité du refus des normes professionnelles et hiérarchiques. Ou tout au moins, de « certaines » de ces normes. Tout leur secret est là, dans cette capacité à combiner contre-culture hédoniste, valeurs progressistes et surconsommation.
Le Monopole de la vertu démontre comment cette « classe managériale » a redéfini le débat politique. Il retrace ainsi leur parcours depuis les années 1960 : revirements, hypocrisie, fausse conscience de classe, stratégies culturelles élitistes… Jusqu’à Donald Trump qui, en catalysant le ressentiment populaire à leur égard, s’assura la victoire aux élections présidentielles de 2016.
Loin de tout anti-intellectualisme, la critique de Catherine Liu diffère profondément des médias conservateurs ayant pris pour cible cet avatar américain des « bobos bien-pensants », électeurs de Clinton et Obama. Alors que le débat politique se fait toujours plus binaire, Le Monopole de la vertu livre une réflexion mordante et polémique sur cette classe de cadres intellectuels supérieurs qui, en s’adaptant aux contradictions du capitalisme, lui permettent d’en perpétuer le règne.
Traduit de l'anglais par Olivier Borre & Dario Rudy

Pauvreté politique

Révolution permanente

  • Il importe, en revanche, de descendre des prémisses vers leurs conséquences éblouissantes.

    La Révolution libérale

  • Mais foutus pour foutus, quand on sentira qu'on va bientôt y laisser notre peau, on passe à l'action !

    Le Bateau-usine

  • Comment pourrai-je vivre désormais dans des pays tranquilles, dans des temps tranquilles ?

    Ceux de Barcelone