Editions Allia

Demain l'Europe
Si les Européens veulent avoir un avenir, ils doivent se proclamer citoyens d'une République européenne.

janvier 2019 - prix: 6,20 €
format : 100 x 170 mm
64 pages
ISBN: 979-10-304-1016-7 Existe aux formats ePub et PDF


Extrait de “Demain l'Europe”

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Demain l'Europe

Jean François Billeter

“Je voulais montrer que pour reprendre l’initiative et agir, l’Europe doit se donner une forme politique nouvelle ; ensuite que la Chine a une tradition politique différente de la nôtre, très ancienne, qu’il importe de connaître parce que ses dirigeants renouent avec elle, mais aussi parce qu’elle révèle, par contraste, ce qui est le propre de la nôtre ; enfin que, pour avoir un avenir, il faut que l’Europe ait un projet.”
Et si nous inventions la République européenne ? L’Europe ne sait plus où elle va. Les Européens ne se reconnaissent plus dans l’Union, ce qui conduit un nombre grandissant­­­­­ d’entre eux à se replier sur leurs nations respectives.
Surtout, ils ont pour retrouver un avenir à résoudre un problème plus grave, à l’origine plus lointaine, dont ils ont une conscience moins nette : “la liberté qu’ils ont perdue depuis que le capitalisme leur a imposé sa loi”. Pour la recouvrer et établir la primauté du politique sur l’économique, les Européens doivent se proclamer citoyens d’une République européenne.
Demain l’Europe est un appel stimulant pour une prise de conscience individuelle et un sursaut politique à l’échelle européenne. Jean François Billeter propose un autre modèle politique et trace les grandes lignes d’une République européenne, à même de réorienter l’activité sociale, de déterminer quels besoins et quels désirs essentiels la République devrait nous permettre de satisfaire, à l’échelle de nos vies, pour qu’elles aient le caractère de l’accomplissement.

Déconstruire le capitalisme

  • Il importe, en revanche, de descendre des prémisses vers leurs conséquences éblouissantes.

    La Révolution libérale

  • L'homme civilisé est infiniment plus exposé aux vicissitudes de la destinée que l'homme sauvage.

    Sur le paupérisme

  • La génération actuelle se défausse sur la suivante du fardeau qu’elle devrait porter elle-même.

    La Bourse

Changement de paradigme