Editions Allia

Qu’il me baise d’un baiser de sa bouche !

Bernard de Clairvaux

“Ma face vous a cherché ; je chercherai, Seigneur, votre visage adorable. Car vous m’avez fait sentir votre miséricorde dès le matin, lorsqu’étant couché dans la poussière, et baisant les traces sacrées de vos pas, vous m’avez pardonné les désordres de ma vie passée. Puis, quand le jour a grandi, vous avez réjoui l’âme de votre serviteur, lorsque, par le baiser de votre main, vous lui avez aussi accordé la grâce de bien vivre. Et maintenant, que reste-t-il, Seigneur, sinon que, daignant m’admettre aussi au baiser de votre bouche divine, dans la plénitude de la lumière, et dans la ferveur de l’esprit, vous me combliez de joie par la jouissance de votre visage ?”
Traduit du latin par les abbés Dion et Charpentier.
Suivi du Cantique des Cantiques.

L'amour fou

Herméneutique de l'amour

Syndromes de la jeunesse