Editions Allia

Der Klang der Familie
Une sous-culture qui devient une culture est foutue.

octobre 2013 - prix: 25 €
format : 170 x 220 mm
400 pages
ISBN: 978-2-84485-731-6


Extrait de "Der Klang der Familie"

Où trouver ce livre

Livres du même auteur :
Felix Denk, Sven von Thülen

Ajouter à mon parcours

Der Klang der Familie

Felix Denk, Sven von Thülen

Tilman Brembs : Même si nous faisions la fête, nous étions toujours sur la brèche. On ne restait pas à la maison parce qu'on avait trop abusé. On venait, de peur de rater quelque chose. Parfois j'enviais les gens qui travaillaient dans les clubs. Eux fermaient la boutique le dimanche soir. Alors que pour moi, la semaine recommençait.
Montage sulfureux d'entretiens avec les acteurs de la scène techno de Berlin, Der Klang der Familie plonge le lecteur dans les méandres tortueux des clubs et de la vie nocturne de Berlin. Là où est née une véritable culture musicale. Servie par la verve de l'oralité et de l'humour pince-sans-rire, cette fresque montre que la techno est une démarche aussi bien artistique que politique ou, pour mieux dire, apolitique. Les acteurs du mouvement relatent de l'intérieur un contexte mouvementé : la chute du mur et une dictature mourante. Dans un Berlin dévasté, en proie à l'anarchie, les noctambules se sont emparé du pouvoir. Un monde nouveau s'ouvre pour la musique ; les squats et les premiers clubs dans les caves font leur apparition. Les musiciens techno de Detroit (Jeff Mills et Juan Atkins) sont là aux côtés de Berlinois (le planétaire Westbam ou la drôlatique Marusha). Entre explosion d'endorphine, drogues et sexe, il est autant question de la vie musicale que de musique. Dans cette histoire tumultueuse, les voix se répondent mais ne s'accordent pas toujours. C'est que l'argot des fêtards le dispute à la confession intime, notamment celle de trois anciens hooligans de l'Est devenus des organisateurs réputés de rave. Le profit que l'on peut tirer de ce genre musical nouveau ne tarde pas à être convoité. D'un côté, la techno s'adoucit pour devenir plus populaire, de l'autre, pour les purs et durs, pas question de la trahir : elle ne doit rien céder de sa pureté. C'est l'émergence du hardcore ou plutôt de la techno hardcore, puisque Berlin est de toute façon hardcore.
Traduit de l'allemand par Guillaume Ollendorff.
Édition illustrée et agrémentée des playlists des plus grands DJ.

Au cœur des processus

Sur un rythme dionysiaque

Syndromes de la jeunesse

Le génie du lieu

Politique de l'art