Editions Allia

Céline en chemise brune
Il est fou ?... Probablement.

mars 2019 - prix: 7 €
format : 100 x 170 mm
96 pages
ISBN: 979-10-304-1058-7 Existe aux formats ePub et PDF


Extrait de “Céline en chemise brune”

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Céline en chemise brune

H.E. Kaminski

“Plus on a de talent, plus on est probablement tourmenté par cette époque dans laquelle tout s’écroule et où l’avenir ne s’annonce que par des secousses contradictoires et souvent sans beauté. En vérité, il faut à peine un tempérament pessimiste pour désespérer de tous les hommes, de toutes les classes et de tous les peuples, happés que nous sommes par un monde contre les servitudes duquel le suicide semble souvent la seule défense. Ceci explique pourquoi tant d’hommes succombent en silence ou dans des crises de folie, tandis que d’autres se courbent et attendent passivement le lendemain. Beaucoup, heureusement, combattent et acceptent le fardeau d’une tâche aussi belle qu’ingrate.”
En quête d’une nouvelle provocation, Céline recherche par tous les moyens à attiser la haine de ses contemporains. Il croise Paul Morand dans la rue qui lui tient des propos antisémites. “Voilà enfin mon sujet !” s’écrie Céline. Il décide de rencontrer le chef de presse de la Gestapo pour évoquer avec lui son projet de livre. Celui-ci lui prodigue des conseils pour servir une bonne propagande antisémite. “Un bon nazi ne cherche pas de références, il les invente.” Ils négocient les termes d’un contrat d’édition du livre, en France et en Allemagne.  La parole est ensuite à Kaminski. Il explique qu’il a été “un grand admirateur” de Céline et qu’il aimerait le rester. Hélas, ce dernier vient précisément de publier Bagatelles pour un massacre, pamphlet non seulement antisémite mais encore tout à fait accusateur envers tout et tout le monde, de Léon Blum à Trotsky, en passant par Charlie Chaplin, le surréalisme, les femmes ou encore le protestantisme. La longue liste de ses aversions révèle pourtant une ligne politique nette : le nazisme.
Sous la forme d’une satire, Kaminski se révèle incroyablement précurseur. En hissant l’auteur de Voyage au bout de la nuit en personnage de fiction, cruel, imbu de lui-même, pervers, obnubilé par l’argent, sombre et délirant, lequel va jusqu’à rencontrer le Führer en personne, il analyse avec pertinence les ressorts de la “diplomatie” nazie et met à jour les techniques de falsification caractéristiques de la propagande nazie. Ce pamphlet dévoile également les questionnements soulevés par le nazisme avant 1939. Kaminski ne s’y trompe pas : “l’issue d’une guerre est toujours imprévisible. Tout ce que l’on peut savoir de la prochaine, c’est qu’elle sera longue et que ses horreurs dépasseront l’imagination la plus fertile.” Réaction à chaud et virulente, Céline en chemise brune offre un puissant antidote à la manipulation. La dénonciation par Kaminski de tout l’appareil idéologique nazi avait valeur d’avertissement. Hélas, à la lumière de ce qui a suivi, elle fut prémonitoire.

Règlements de compte

Politique de l'art

La fabrique de la guerre