Editions Allia

La Nuit
Ce ne sera qu'une plaisanterie.

mars 2013 - prix: 9,20 €
format : 115 x 185 mm
160 pages
ISBN: 978-284485-660-9 Existe aussi aux formats ePub et PDF


Extrait de "La Nuit"

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

La Nuit

Michèle Bernstein

"Gilles savait pourtant que Carole ne tenait aucun compte de la mode. Ce qu'elle avait de naturellement assez conventionnel, et qui était tout ce que Geneviève voulait connaître d'elle, Carole le vivait en n'obéissant qu'à son coeur. Elle avait un goût un peu lourd pour les destins maudits, mais ressentait sincèrement qu'il ne lui était pas très facile de vivre. Geneviève, qui ne manquait guère une occasion de mettre en lumière cette faiblesse de Carole, avait fait remarquer qu'à tout prendre, c'était plutôt un avantage, dans la conversation et dans la conduite d'une petite fille relevant de ce type physique."
Les Liaisons dangereuses dans le style du Nouveau Roman. C'est l'exercice auquel Michèle Bernstein se plie avec brio dans ce récit rocambolesque. Michèle Bernstein publie ce texte en 1961, moment où émergent des écrivains comme Alain Robbe-Grillet, Nathalie Sarraute, Claude Simon, Marguerite Duras et Michel Butor. C'est cette "aventure d'une écriture" que l'auteur parodie et qui lui permet de décrire par une subtile mise en abyme les aventures amoureuses de ses personnages. Les protagonistes de La Nuit appartiennent à la frange la plus libre de la jeunesse des années 50 et 60. Ils s'aiment mais rejettent les schémas conventionnels. Le libertinage est nécessairement de mise. Gilles et Geneviève, le couple durable, entraînent dans leur sillage un essaim d'amants et de maîtresses, interchangeables à souhait. Carole a à peine vingt ans, elle est coiffée à la garçonne et deviendra la passion, éphémère, de Gilles. Geneviève se console dans le lit de Bertrand puis dans celui d'Hélène. Au premier plan : une ville, Paris, et un village reculé dans le sud méditerranéen. En réalité, une sourde mélancolie émane de ces descriptions d'un Paris désormais enfoui dans les mémoires. Les personnages dérivent dans ces rues labyrinthiques et finissent par s'y égarer. Adaptation littéraire des théories situationnistes, ce récit se lit comme une construction de situations, savamment contrôlées afin d'échapper à l'ennui des normes, des cadres et de la vie quotidienne. Mais La Nuit se déchiffre aussi. C'est un roman à clefs qui laisse filtrer un portrait de Guy Debord et de Michèle Bernstein elle-même, faisant apercevoir son goût du jeu, son humour mais aussi sa finesse d'écriture et d'esprit.

Au cœur de l'événement

La fiction à l'ombre du réel

  • Le plus important pour un homme libre est de protéger la liberté des autres.

    The Yankee Comandante

  • Bonsoir, auriez-vous par hasard volé des tableaux que j'ai laissés dans un Uber et pourrais-je les récupérer ?

    Le Cavalier polonais

  • Ce sont des chercheurs, alors ils cherchent... et souvent ils trouvent. Alexandre plus que les autres.

    Algèbre