Editions Allia

Le Mariage du ciel et de l'enfer
Celui qui désire sans agir couve la peste.

septembre 2011 - prix: 3,10 €
format : 90 x 140 mm
80 pages
ISBN: 978-2-84485-412-4 Existe aussi aux formats ePub et PDF


Extrait du Mariage du ciel et de l'enfer

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Le Mariage du ciel et de l'enfer

William Blake

"Comme un nouveau ciel est commencé,
comme trente-trois ans ont maintenant passé depuis son avènement, l’Éternel Enfer revit. Et voici ! Swedenborg est l’ange assis au tombeau ; ses écrits
sont pliés et rangés comme les vêtements
de lin. À présent, c’est la domination d’Édom, et le retour d’Adam au Paradis ; voir Isaïe chap. xxxiv et xxxv :
Sans Contraires il n’est pas de progression. Attraction et Répulsion, Raison et Énergie, Amour et Haine, sont nécessaires à l’existence Humaine.
Ces Contraires sont la source de ce que
les religieux appellent Bien et Mal. Le Bien est le passif qui obéit à la raison : le Mal, l’élément actif qui jaillit de l’Énergie.
Le Bien est le Ciel ; le Mal, l’Enfer."
Dans Le Mariage du Ciel et de l’Enfer, recueil de poésies en prose publié en 1790, William Blake exprime sa méfiance vis-à-vis de la conception religieuse manichéenne de la vie. En Enfer, la sagesse des démons triomphe sur celle des anges. L’Ame et le Corps ne sont pas pour William Blake deux entités distinctes. Le poète proclame au contraire l'unité humaine, et un nouvel ordre moral dans lequel le vice et la vertu ne feraient qu’un. D’où ce titre ingénieux, Le Mariage du Ciel et de l’Enfer. Mêlant prose et poésie, humour et cynisme, il en vient à écrire une véritable apologie du Mal, à l’encontre des opinions de son époque qui encensait la Raison. Quand il évoque Jésus, c'est pour montrer les manquements du Sauveur aux dix commandements. Moderne tant par ses idées que par son style hybride, William Blake se détache ici des conceptions religieuses pour proclamer une vision novatrice de la vie, pleine de lucidité.
Édition bilingue. Traduit de l'anglais par Jean-Yves Lacroix.

Hurlement prophétique