Editions Allia

Éclipse du savoir (L’)

novembre 2008 - prix: 6,20 €
format : 100 x 170 mm
144 pages
ISBN: 978-2-84485-270-0


Extrait de L'Eclipse du savoir
Inventaire de la collection

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Éclipse du savoir (L’)

Lindsay Waters

“Il nous faut donc faire face à la situation peu plaisante où l’institution universitaire et le libre usage de l’intelligence s’opposent l’une à l’autre.”
Éditeur dans une maison phare de l’édition universitaire nord-américaine, Lindsay Waters jouit d’une vision panoramique du désastre : celui de l’avenir du livre, en particulier dans le domaine des sciences humaines. Son étude s’ouvre sur ce constat : l’Université américaine produit “des montagnes de livres [médiocres], que personne ne lit”. Ces ouvrages issus d’une production mécaniste subissent une censure qui limite le champ de la pensée aux conformismes du statu quo. Cette crise est pour Waters le symptôme majeur d’une éclipse du savoir. Après la Seconde Guerre mondiale, l’Université a été remodelée selon les normes de l’entreprise américaine. L’extension du marché a peu à peu réduit les livres à des unités comptables, provoquant un arrêt de l’innovation scientifique. L’hyper-productivité est devenue la clef de la réussite académique : une bureaucratie envahissante en tient la comptabilité et récompense chacun sous forme de postes promotions selon les fruits de son acharnement quantitatif. L’obtention d’une chaire étant durement acquise, on assiste à un phénomène de blocus de la pensée, à un cloisonnement du champ en discours d’experts et à une crise du jugement. Et cette dérive ne concerne pas que l’Université américaine, en vue des projets actuels de réforme de l’enseignement supérieur en France.


Traduit de l'anglais par Jean-Jacques Courtine.

Description des mondes atones

  • C’est toujours ce que ça fait, de tels changements

    Clairières

  • C'est devenu difficile de faire n'importe quoi.

    Somaland

  • En somme et au final, c'est une affaire de style.

    easyJet

Faiblesses et fêlures de l'Etat