Editions Allia

Jésus-Christ Rastaquouère
Voilà les excès d'amour et le néant du Jésus-Christ Rastaquouère.

octobre 1992 - prix: 6,20 €
format : 100 x 170 mm
64 pages
ISBN: 979-10-304-0824-9 Existe aux formats ePub et PDF


Inventaire de la collection
Extrait de ‘‘Jésus-Christ Rastaquouère’’

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Jésus-Christ Rastaquouère

Francis Picabia

“Ne travaillez pas, n’aimez pas, ne lisez pas, pensez à moi ; j’ai trouvé le rire nouveau qui donne le laissez-passer. Il n’y a rien à comprendre, vis pour ton plaisir, il n’y a rien, rien, rien que la valeur que tu donneras toi-même à tout.”
Se moquer sans répit, tout dézinguer : voilà le seul programme de ce livre incroyable, introuvable depuis près de 15 ans. Picabia, féroce, met à mal les idées, les sentiments, les principes, les conventions, déconstruit la réalité, rit de tout et de rien, et même de lui. Un véritable livre de chevet impertinent, construit de fulgurances poétiques teintées de dérision, de nihilisme, qui dérangent autant qu’elles amusent. Jugez plutôt : ‘‘Je ne donne ma parole d’honneur que pour mentir’’, ‘‘Ah ! cachez-vous donc pour manger, mais faites l’amour dans les arbres en hiver, et en été, en sortant du bain, au bord de la mer.’’ Ou encore : ‘‘Le plus grand plaisir est de tricher, tricher, tricher, toujours tricher. Trichez donc, mais ne le cachez pas ! Trichez pour perdre, jamais pour gagner, car celui qui gagne se perd lui-même.’’ Jouer, c’est vivre... Tricher aussi.
Sans aucun doute le grand texte de Dada à Paris et le chef-d’œuvre littéraire de Picabia, dont il est à l’image : brillant, scandaleux, provocateur, désinvolte. Ridiculisant l’art et les artistes, la littérature et les écrivains, les bourgeois et les poètes, rejetant toute forme d’autorité, Jésus-Christ Rastaquouère est exemplaire de l’esprit d’une époque.

La fin de l'art

  • Il faut balayer au plus vite les vieilles ruines et ériger un gratte-ciel tenace comme une balle de fusil !

    Écrits

  • L'artiste professionnel est une erreur et aujourd'hui, dans une certaine mesure, une anomalie.

    Liquidation de l’art

  • Ce qui devait amener le salut s'est révélé être ce qui condamne.

    Traité anti-sentimental