Editions Allia

Histoire de France - À notre chère disparue
Il a des livres sur la culture et les engrais.

février 2014 - prix: 6,20 €
format : 100 x 170 mm
48 pages
ISBN: 978-2-84485-764-4 Existe aussi aux formats ePub et PDF


Extrait d'"Histoire de France"

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Histoire de France - À notre chère disparue

Patrik Ourednik

"Autrefois, pour exprimer leurs désirs, les femmes des grandes villes laissaient tomber leur mouchoir orné d'initiales. L'homme le ramassait alors avec diligence, gravant rapidement les initiales dans sa mémoire avant de rendre le petit linge à sa propriétaire. Aujourd'hui, à ce qu'on dit, il est des femmes qui au 'jeu de mouchoir' préfèrent trébucher contre le bord d'un trottoir et choir dans les bras de l'homme de leur cœur."
Ceci est une histoire de France. Et pas n'importe laquelle. C'est celle que l'on a certainement enseignée au début du siècle dernier, quand les élans de la modernité promettaient de modifier à jamais les consciences. Le véritable héros de cette histoire de France est non pas Clovis ou Charlemagne mais celui qui la propage, à savoir l'instituteur. Et l'on rit. Jaune, certes, mais l'on rit. De notre chauvinisme, de nos préjugés idiots vis-à-vis de tout ce qui n'est pas français autant que de la condescendance du sexe masculin vis-à-vis de son pendant. Exercices militaires contre travaux d'aiguille. L'instituteur apprend à lire et à compter, apprentissages autrement plus utiles que la prière. Mais il inculque aussi les bonnes manières. L’éducation civique s'avère prompte à enseigner l'amour de la patrie. Nous entrons dans la peau de l'élève, sans doute un des meilleurs éléments du maître, celui qui semble avoir parfaitement bien appris ses leçons. Dans ce "roman didactique", faux roman d'anticipation, le narrateur adopte le ton crédule de la bien-pensance, absolument soumis à la toute-puissance du pédagogue, qui incarne à lui seul l'idéal de la démocratie et du progrès. Incisif, Patrik Ourednik saisit littéralement ses lecteurs : historien de l'histoire, il est un grand satiriste. Mais avec ceci de particulier : il ne grossit pas les traits, il les compile.