Editions Allia

De radiis

février 2003 - prix: 6,20 €
format : 100 x 170 mm
112 pages
ISBN: 2-84485-115-0


Inventaire de la collection

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

De radiis

Al-Kindî

"Celui que l'on dit le plus sage, et qui l'est, est celui qui perçoit, dans les choses et leurs propriétés, ce qui est le moins perceptible. D'où le fait que ceux qui sont formés par le saint désir de la sagesse travaillent beaucoup à la compréhension des qualités cachées des choses."
Nous ne connaissons le texte du De radiis que par sa traduction latine. L’auteur de cette traduction a sous-titré l’ouvrage “Théorie des arts magiques”, tant la pensée qui s’exprime là peut apparaître comme ésotérique. En fait Al-Kindi se veut entièrement rationnel et cherche à nous faire comprendre comment, par sa connaissance et de manière progressive, l’homme se rend capable d’engendrer des modifications dans les choses. Au centre de l’ouvrage se trouve donc la théorie des rayons, fondée sur le postulat de l’“harmonie universelle”, qui suppose des relations entre toutes les choses, qu’elles soient célestes ou terrestres. Le traité d’Al-Kindi eut une extraordinaire répercussion au Moyen Âge et à la Renaissance et a nourri toute l’école de la pensée dite “magique” qu’ont étudiée Marsile Ficin, Pic de la Mirandole ou encore Giordano Bruno.
Traduit du latin et présenté par Didier Ottaviani.

Universalisme illuminé

Pensée magique

  • Quand l'imagination excitée se fixe sur une chimère, celle-ci finit par se matérialiser tôt ou tard.

    Le Cabinet de curiosités

  • On dit bien que le diamant imprime la grandeur d'âme chez qui le porte.

    De la magie

  • Cette connaissance, avec la distinction, je te la déclarerai tout entière.

    Bhagavadgītā