Editions Allia

Mémoire sur la découverte du magnétisme animal

Franz Anton Mesmer

“Je conçois facilement, d’après les principes reçus et les connaissances établies, que mon système doit paraître, au premier aspect, tenir à l’illusion autant qu’à la vérité.Mais je prie les personnes éclairées d’éloigner les préjugés et de suspendre au moins leur jugement jusqu’à ce que les circonstances me permettent de donner à mes principes l’évidence dont ils sont susceptibles. La considération des hommes qui gémissent dans les souffrances et le malheur par la seule insuffisance des moyens connus est bien de nature à inspirer le désir et même l’espoir d’en reconnaître de plus utiles.”
Le Mémoire sur la découverte du magnétisme animal, publié en 1779, est l’ouvrage fondamental de Mesmer. Il y a synthétisé le résultat de ses recherches et de ses expériences controversées. La théorie de base en est la suivante : le “magnétisme animal” est un fluide, que Mesmer affirme pouvoir diriger et qui, agissant sur les nerfs, est en mesure de guérir des maladies que l’on ne savait pas traiter jusqu’alors. Pour lui, il n’y a “qu’une maladie, qu’un mal, qu’une guérison” et tout véritable traitement consiste à restaurer un équilibre perdu. Dans ce Mémoire, il expose ses principes généraux (influence des corps célestes et des corps animés) et répond aux attaques dont il fut l’objet. Puis il entre dans le détail des expériences couronnées de succès auxquelles il s’est livré et précise le mode opératoire de saméthode (aimants, électricité, “baquet”). La médecine officielle a longtemps considéré le Mémoire comme les élucubrations d’un charlatan. En ayant accès à ce texte abondamment cité et pourtant introuvable, on pourra mesurer qu’il constitue, au-delà de certains éléments dépassés, une étape importante dans l’histoire de la science.

Excentricité scientifique

Animal refoulé

Machine célibataire