Editions Allia

Chronique d'un meurtre annoncé
Rodrigo Rosenberg avait démocratisé l'art du meurtre politique

janvier 2013 - prix: 3,10 €
format : 90 x 140 mm
112 pages
ISBN: 978-2-84485-600-5 Existe aussi aux formats ePub et PDF


Extrait de Chronique d'un meurtre annoncé

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Chronique d'un meurtre annoncé

David Grann

"Castresana et ses agents ont établi que Rosenberg avait demandé leur aide aux frères Valdes Paiz pour trouver un gang de tueurs. Rosenberg s'est contenté de dire aux frères que la cible était un homme qui lui extorquait de l'argent et le menaçait. Cardona Medina a déclaré dans son témoignage que, le jour où il est allé chercher le salaire du meurtre, Francisco Valdes Paiz avait appris la vérité et qu'il accusait, bouleversé, les tueurs d'avoir assassiné son cousin.
Rosenberg avait soigneusement semé de faux indices pour confondre les enquêteurs. Il ne s'était pas borné à appeler plusieurs fois son domicile avec le portable pour donner l'impression d'être constamment menacé : il avait aussi appelé les tueurs le matin de sa mort et leur avait indiqué que la cible partait de chez elle."
Lorsqu'en 2008, mandaté par l'ONU, le juge Castresana atterrit au Guatemala et s'empare de l'affaire du meurtre de Rodrigo Rosenberg, avocat guatémaltèque estimé, il ne sait pas qu'il s'apprête à ouvrir une véritable boîte de Pandore. Dans un pays où le complot est la règle et la corruption une éthique, la suspicion règne. Car l'enquête autour de cet assassinat mystérieux retrace aussi l'histoire d'un pays. Par une minutieuse reconstitution des faits, David Grann démontre que le crime s'accommode autant de vrais mensonges que de fausses vérités. Son récit est frappé par de multiples retournements de situation, véritables moteurs du récit. D'autant que David Grann parle par la voix… de la victime. Voix d'autant plus gênante que l'homme est mort. L'outil vidéo devient alors le moyen de la confession, en l'occurrence publique, car diffusée sur YouTube. Cette Chronique d'un meurtre annoncé est aussi celle d'une véritable crise d'État, une plongée au plus profond de la vie politique guatémaltèque.
Traduit de l'anglais pas Damien Aubel.

Enfer des institutions

La fiction à l'ombre du réel

  • On a beau vouloir démonter les rouages de l'horloge du génie, il reste toujours un "quid" irrationnel.

    Stendhal

  • On n'est quand même pas là pour rigoler.

    Fake

  • J'ai découvert le pouvoir stupéfiant d'autrui.

    Stéréoscopie

Mythologie personnelle