Editions Allia

Art comme procédé (L’)
L'art est de la pensée au moyen d'images.

février 2008 - prix: 6,20 €
format : 100 x 170 mm
64 pages
ISBN: 978-2-84485-267-0


Inventaire de la collection

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Art comme procédé (L’)

Victor Chklovski

Texte fondamental du “formalisme” russe, L’Art comme procédé récuse la dichotomie de la forme et du fond. Renversant l’idée soutenue notamment par le mouvement symboliste selon laquelle “l’art est avant tout créateur de symboles”, il distingue deux types de langage, le prosaïque et le poétique. Le premier implique un processus de reconnaissance par schématisation, codification permise par l’usage des symboles. De celui-ci découle une forme d’aliénation, inhérente à toute pratique routinière, dont la fonction est l’usage quotidien et économique. Ainsi Chklovski s’insurge : “Si toute la vie complexe de bien des gens s’écoule inconsciemment, c’est comme si cette vie n’avait pas lieu.” Pour éviter cet écueil, il introduit la notion d’étrangisation et développe l’idée de l’art comme procédé de lutte contre l’usure des mots et l’automatisation.
Traduit du russe et annoté par Régis Gayraud.

Plasticité du langage

L'ère du jeu

  • Nous le reconnaissons volontiers : nous sommes des junkies, des junkies chargés de sauver le monde.

    AYBABTU

  • C'est bon cette herbe parfumée dans la salade… c'est quoi, du persil plat ?

    Eau sauvage

  • On croit penser à tout et on oublie le livre posé sur la table de nuit.

    Invité mystère (L’)