Editions Allia

Correspondance générale

septembre 2007 - prix: 50,60 €
format : 150 x 220 mm
2320 pages
ISBN: 978-2-84485-231-1


Extrait de Correspondance générale

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Correspondance générale

Giacomo Leopardi

“Je hais la vile prudence qui nous glace, nous enchaîne, et nous rend incapables de toute grande action, en nous mettant au rang des animaux qui attendent béatement, sans autre souci, la poursuite de leur misérable vie. Je sais que l’on me jugera fou, mais je sais aussi que tous les grands hommes ont été jugés tels.”
Outre ses textes poétiques et philosophiques, Leopardi a laissé une importante correspondance, part immense de son œuvre encore inédite en français. Ce volume rassemble toutes ses lettres connues et celles de ses correspondants. Cloîtré durant toute sa jeunesse dans son palais de Recanati, les lettres sont pour lui le seul moyen de communication avec le monde extérieur. C’est à travers elles que l’on peut découvrir la genèse de sa création littéraire, et mesurer la solitude et la détresse qui furent les siennes. Avare de confidences intimes dans son journal, le Zibaldone, il a confié à ses correspondants les plus chers (Pietro Giordani, Antonio Ranieri) ses tourments, ses espoirs, ses projets. Ayant envisagé de fuir secrètement Recanati, il écrit, avant son départ, une longue et déchirante lettre à son père, un de ses textes les plus bouleversants. Entre la première lettre enfantine (rédigée en latin !) et la dernière, tragique, écrite de Naples, se déploie un registre de tons très variés : confessions, analyses, descriptions. Les changements dans les modes d’interlocution, la courbe des rencontres et des amitiés, de leur naissance à leur apogée, puis à leur attiédissement ou leur disparition, toute une trame de destins se tisse et s’évanouit. Avec, pour toile de fond, les bouleversements d’une époque qui connaît de profonds changements politiques, sociaux et moraux.

L'Écriture de l'intime

La vie à la merci de la plume

  • Je n'ai plus peur de l'avenir depuis que j'ai caché dans les ressorts de mon lit un revolver chargé.

    Mon suicide

  • J'ai découvert le pouvoir stupéfiant d'autrui.

    Stéréoscopie

  • Il est certain pour moi que c'est l'imagination qui imprime son sceau sur ma vie.

    Ma vie